The Kingdom

De Miko

Autrice : Jess Rothenberg

Date : 04 mars 2020

Genre : Science Fiction, Thriller, Jeunesse

Maison d’édition : Casterman

Prix : 16€90

Résumé : Ana, mi-humaine, mi-robot, est l’une des sept hybrides conçues pour divertir les visiteurs du parc d’attractions Kingdom, petits comme grands. Sa vie prend cependant un autre tournant quand elle est accusée d’avoir assassiné Owen, l’un des membres du personnel. Commence alors un procès haletant, où la vérité n’est pas forcément celle que l’on croit…

Un parc d’attraction futuriste où les princesses comblent le moindre de vos désirs, c’est tentant ? Venez à Kingdom où tous vos ordres…. pardon vos désirs deviennent réalité. 

Des lieux magiques où princesses et animaux vivent en harmonie. Mais est-ce tout rose pour autant ? 

Ana : Le personnage principal de ce roman. C’est une hybride mi humaine/ Mi robot. Elle répond à une programmation particulière mais se rend compte qu’elle peut faire des choses par elle-même. Elle se sent proche de sa “soeur” Nia qu’elle couve pour ne pas qu’elle s’attire des ennuis. Esprit vif, Ana est touchante et attachante, elle est capable de ressentir et aimer. Ce sont des petits défauts qui font d’elle ce qu’elle est. 

Owen : C’est un personnage difficile à cerner. Beaucoup de mystères l’entourent comme par exemple pourquoi il a une carte avec la plus haute accréditation. Il semble toutefois attaché à Ana mais également aux animaux hybrides du parc. 

Soeurs d’Ana : Ce sont des personnages secondaires, malheureusement mises de coté pour servir l’action d’Ana. On aurait voulu en savoir plus sur elles. On constate tout de même qu’il y a une certaine hiérarchie entre elles. 

Oh que je l’attendais ce petit Kingdom avec sa couverture cool et son résumé qui laissait présager une très bonne dystopie… Et qu’est ce que je l’ai dévoré. The Kingdom a ses défauts, mais le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est très addictif !

Ce livre soulève des nouvelles questions quant à l’IA. Tout le monde adore les contes de fée ou encore les parcs à thèmes. Et dans le futur, c’est vraiment probable de voir l’émergence d’un parc à thèmes de ce type. 

J’ai beaucoup aimé ce roman, je ne dirai pas que c’est un coup de coeur, mais me plonger dans un potentiel futur. 

Dans ce parc, on retrouve beaucoup de mondes créés artificiellement, bien sûr il n’y a pas que les princesses. On trouve également des animaux créés artificiellement, des espèces inexistantes dans notre monde d’aujourd’hui. (D’ailleurs je n’arrive pas à imaginer ces animaux dans le futur). 

Ces animaux artificiels ont une obsolescence programmée, notamment à l’apparition de différents signes, ils sont vite mis au rebut. 

J’aurai voulu en savoir plus sur la fabrication des hybrides humaines mais aussi animaux. Le parc est bien décrit et cela donne envie d’y faire nous aussi un séjour, même si je ne cautionne pas certaines pratiques… 

Je suis passée par plein d’émotions à commencer par la fascination, puis par l’incompréhension et enfin par la colère. Ana et ses soeurs ne sont pas traitées comme des humaines, pourtant ce sont des hybrides… En tout cas, qu’elles soient utilisées comme faiseuses de rêves pour les enfants et jouets entre les mains des adultes, je suis révoltée par leurs traitements ! Ce sont des actes malveillants sous entendus sans jamais être nommés directement..

Nous suivons Ana, je l’ai beaucoup apprécié parce qu’elle essaye de comprendre ses propres émotions, et ses différents comportements. Ana vit une romance avec Owen, elle est mise en place en douceur avec en premier lieu la fascination d’Ana pour les animaux hybrides et leurs modes de fonctionnements. 

L’autrice a décrit cet univers comme tout beau tout rose, cependant on retrouve des thèmes importants et profonds comme les abus physiques et psychologiques qui sont subitement effacés de la mémoire des princesses, la liberté qui leur est interdite. Obéir aux ordres, un programme qui « protège » les princesses de leurs propres pensées. 

Nous assistons à un contraste assez impressionnant entre le début tout rose et la fin où la protagoniste est accusée d’un meurtre d’un employé du parc. 

Je dois avouer que l’imagination de cette autrice est très bonne, il y a des inspirations certaines entre la série Westworld mais également un grand parc que l’on connait tous : Disney. 

La plume de l’Autrice est vraiment agréable et fluide pour le coup, c’est un bon page turner ! 

L’alternance entre le présent du procès et le passé d’Ana m’a quelque peu fait grincer des dents. Nous voyons l’histoire du point de vue d’Ana, donc nous sommes comme elle, nous en savons si peu sur ce parc, sur les superviseurs etc. C’est terriblement frustrant puisque nous avons envie, nous avons besoin de tout savoir tout de suite puisque l’on commence notre roman avec une partie du procès. Grâce à chaque début de chapitre, nous avons un indicateur de temps qui nous montre combien de temps en arrière nous sommes par rapport au procès. Et pouvoir se placer sur une échelle temporelle aide pas mal je trouve. 

Globalement, il y a un bon rythme dans ce récit malgré quelques longueurs parfois. 

[penci_review]

Cela peut vous intéresser ?

Laissez un commentaire