Comment survivre quand le mémoire est à rendre dans moins d’un mois ?

De Miko

Aloha les astronautes, aujourd’hui on se retrouve parce que le temps continue de tourner et que le mémoire n’est pas encore fini.

Quels sont les différents paliers de panique avant le rendu ?

M – 5 : On se dit : ça va j’ai le temps ça va le faire, aller un épisode de ma série

M-4 : On commence à se dire : le rendu mémoire c’est quand déjà ? Le 2 juin ? On est en Février ? Rooooh ça va alors !

M-3 : Le temps commence à passer de plus en plus vite : On est le combien là ? OMG le 28 février nooooon !

M-2 : Adieu vie sociale : Laissez moi tranquille, je dois travailler, mais on a aussi ça en cours à faire, on a ces oraux à préparer !

M-1 : Tu ne respires plus, et tu commences à faire des nuits blanches. Chaque seconde de ton temps libre compte pour ton mémoire.

Tous les week-ends sans interruption, tu te retrouves face à ce bureau à chercher l’inspiration pour écrire ce fichu mémoire. Et quand tu arrives enfin à faire quelque chose, tu lèves les yeux et tu vois qu’il fait nuit dehors et qu’il est 23h. Panique à bord, c’est déjà dimanche soir et tu sens que tu n’as rien fait, tu sens que tu n’avances pas et ça te terrifie.

Mais ne lâche pas parce que ce mémoire c’est ton futur, toute ton année dépend de lui !

Aujourd’hui le 13 mai, je suis à 60% de la rédaction de mon mémoire. Je pense que j’avance à ma vitesse de croisière. Je fais peu de pages en une fois mais ça avance rapidement tout de même.

La dead-line arrive, je commence à travailler assez tard, mais également entre midi. Je demande de l’aide un peu partout, pour arriver à remplir mes parties. C’est compliqué, mais pas insurmontable !

Ne jamais faire comme moi et se dire qu’on a le temps, jamais !

Courage les amis on va y arriver !

Cela peut vous intéresser ?

Laissez un commentaire