Shades of Magic

De Miko

Auteur : V.E Schwab

Nombre de pages : 480

Edition : Lumen

Genre : Young Adult, Fantastique

4ème de couverture :

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui. Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé. Un autre monde vous attend, là, de l’autre côté du mur…

Nous voyageons dans 4 Londres. Le rouge, celui de Kell le héros Antari de notre histoire, le Blanc, celui d’où vient Holland l’autre Antari, le noir le monde mangé par la magie et le gris le monde sans magie ou presque. C’est le monde de Lila, une jeune femme voleuse à l’âme de pirate qui se trouve livrée à elle même.

 

Les mondes sont tous différents, on comprends pourquoi il y a une séparation entre chaque monde. La magie a entièrement mangé, dévoré les humains présents dans le monde noir. Pourtant une relique de ce monde subsiste et c’est la quête que vont poursuivre les personnages principaux Kell et Lila.
De nombreux complots se mettent en place et visent particulièrement le monde rouge et Kell.

Les personnages sont rafraichissants. Lila est une jeune femme indépendante qui vole les gens pour survivre dans la rue. Elle croise la route de Kell en lui faisant les poches et donc en volant la fameuse relique. Elle ne cherche absolument pas l’amour et est plutôt en quête de liberté et d’aventure.

 

Kell est un magicien de sang qui traverse les différents mondes afin de délivrer des missives aux monarques de chaque monde. Il est collectionneur et n’hésite pas à faire de la contrebande, c’est à dire faire passer des objets non prévus et non destinés aux souverains.

Holland est, avec Kell, un des derniers magiciens de sang mais il est attaché au trône blanc par les jumeaux monstrueux. Il est lié à eux par un sort d’entravement.

J’ai aimé le monde rouge et gris, mais pas tellement le monde blanc et noir. En même temps c’est logique c’est deux mondes qui transpirent la magie à différents niveaux.

J’ai aimé ma lecture avec ce premier tome et je sais que je lirai la suite. Ce n’est peut être pas un coup de cœur mais j’ai apprécié cette lecture.

[penci_review]

 

Cela peut vous intéresser ?

Laissez un commentaire