Les tribulations d’Esther Parmentier

De Miko

Autrice : Maëlle Desard

Genre : Fantastique, Young Adult

Editeur : Rageot

Prix : 15€90

Résumé : Esther Parmentier, 19 ans, a quitté sa Bretagne natale pour un stage à Strasbourg dans une société informatique quand elle est repérée par l’Agence de Contrôle et de Détection des Créatures Surnaturelles. Car Esther est une sorcière. A peine remise de cette découverte, et des tests visant à déterminer ses capacités, Esther apprend qu’elle n’a pas plus de pouvoirs qu’une allumette mouillée. Sa note sur l’échelle des pouvoirs est historiquement basse  : 2 sur 82. Mais Esther est dotée d’un caractère de cochon, de solides capacités de déduction et est capable de résister aux pouvoirs de séduction des Créatures.
Malgré son faible score, l’Agence décide donc de l’embaucher comme stagiaire.
Seul bémol à cette nouvelle vie trépidante au sein d’une Agence où Esther côtoie un loup-garou alpha, une sorcière surpuissante, un djinn séducteur, une goule affamée, un fantôme accro aux jeux de rôle, elle va devoir faire équipe avec l’agent Loan, désagréable mais néanmoins très séduisant vampire, qui la considère de haut. Il va pourtant bien falloir qu’ils collaborent, car l’affaire du Ghost Challenge affole l’Agence  : des adolescents disparaissent régulièrement et sont transformés en vampires. Un mouvement séparatiste au sein des Créatures serait à l’origine de ces mutations…

Je remercie Rageot et Sandrine pour l’envoi de ce livre.

Lorsqu’on prend ce livre dans nos mains, on ne peut pas louper le slogan qui met en valeur le titre du livre. Cela annonce déjà la couleur de ce roman. Ce que je me suis dis, c’est que ça va être drôle. Dès les premières pages, nous rencontrons un personnage haut en couleur, une stagiaire comptable qui se retrouve malgré elle parachutée dans un monde qu’elle ne connaissait même pas auparavant. Esther est une sorcière grosse qui n’a pas peur de le dire et de pratiquer de l’auto dérision. Mais c’est une sorcière qui est nulle, elle est à 2 sur l’échelle, autant dire qu’elle n’a pas de talent. Pourtant elle résiste super bien à son tuteur, enfin pas tant que ça parce qu’elle a envie de le tuer très souvent pour son attitude envers elle ! 

L’histoire et l’intrigue sont vraiment top, ça promet du lourd. En tant que lecteur, on se sent pris dans les rouages de cette enquête. On a les émotions comme la joie, la tristesse. Des belles scènes en tout cas. 

L’autrice a un style d’écriture que j’aime beaucoup : c’est drôle, fluide et punchy ! On en redemande 😀 Merci pour ces références de culture pop, c’est vivifiant et plaisant de retrouver ça ! 

Je ne sais pas si c’est moi mais j’ai trouvé qu’il y avait des bonnes vibes de Brooklin 99 notamment dans les personnages : 

  • Esther, bon bah c’est clair que c’est Jake Peralta
  • Loan, je le sens comme Rosa Diaz
  • Dario, alors nous avons notre Gina Linetti en puissance YES ! 
  • Le Capitaine, pourquoi pas notre cher Raymond Holt ? 
  • Mozzie, je n’arrive pas à le cataloguer… Boyle ? 

N’hésitez pas à me dire si ça vous convient aha. 

En tout cas, impossible de lâcher mon livre, je voulais voir ce qui allait se passer pour Esther. Ce n’est pas un coup de coeur, mais j’ai adoré ma lecture malgré tout 😀

[penci_review]

Cela peut vous intéresser ?

Laissez un commentaire