La cité du ciel

De Miko

Auteur : Amy Ewing

Genre : Young Adult

Maison d’édition : Collection R

Deux mondes que tout oppose, l’un dans le ciel peuplé de créatures magiques à la peau argentée et aux cheveux bleus exclusivement féminines. Et l’autre comme notre Terre Avec des hommes et des femmes.

Les céruléennes ont le sang magique et vivent sur leur île au dessus des hommes cupides. Mais une d’entre elles se sacrifie pour que la cité puisse s’appareiller à une autre planète afin de survivre. Mais tout ne se passe pas comme prévu. 

Sera : Jeune céruléenne qui ne trouve pas sa place au sein de son peuple. Elle devient alors l’élue pour rompre le cordon. Mais, elle atterrit sur la planète sous leur cité et devient une bête de foire. Elle est courageuse mais quelque peu nunuche notamment lorsqu’elle reste pantois devant les hommes. 

Agnès: jeune fille ne se sentant pas non plus à sa place dans une société patriarcale. C’est un véritable garçon manqué, elle n’hésite pas à prendre des risques pour tenter de rendre sa vie meilleure. Elle tient énormément de sa mère de par son caractère, ce qui l’incite à toujours donner le meilleur d’elle même. 

Léo : Frère jumeau d’Agnès, il ressemble à sa mère de par son physique et ne manque jamais une occasion d’impressionner son père par ses actes, ce qui le rend très hautain mais une rencontre avec Sera et son caractère change en mieux… 

Je connaissais le style de l’auteur lors de ma lecture de la saga le Joyau, hyper riche en description et là c’est très décrit, on arrive facilement à se plonger dans cette cité du ciel. 

Les céruléennes sont particulières, elles ont leur sang qui est magique, mais elles évoluent en triade lorsqu’il s’agit d’amour, et chacune dans le couple a une couleur. Il y a la mère violette qui est la porteuse de l’enfant, Mère Céladon (mère Verte) est la source de savoir de la famille et enfin Mère Orange est celle qui prie pour sa famille. 

C’est un roman YA qui casse les codes en mettant en-avant la diversité notamment le polyamour. 

L’univers est très original et on suit plusieurs points de vue, et même si ce n’est pas haletant, c’est tout de même addictif parce qu’on a envie de connaître la suite et de savoir comment ça va se décanter. 

Les personnages sont introduits dans un ordre logique, même si j’ai une préférence pour les scènes dans la cité du ciel. La vie à Kaolin est étouffante surtout pour les jeunes femmes, c’est purement une société patriarcale. 

En clair, j’ai apprécié ma lecture et j’ai hâte de lire le tome 2 pour en savoir plus. 

Ce n’est clairement pas un coup de coeur, mais j’ai apprécié ma lecture. 

[penci_review]

Signature_miko_2


Cela peut vous intéresser ?

Laissez un commentaire