Guide de survie pour gagner de la place dans sa bibliothèque

De Miko
image décorative avec le titre de l'article

Aloha les astronautes !

Un sujet qui va nous parler à tous, nous les accros des livres. Les achats de bouquins, oui mais quand on n’a plus de place pour les ranger dans notre bibliothèque.

Revenons quelques années en arrière, depuis mon enfance voir même mon adolescence, je me suis toujours retrouvée entourer de livres. Que ce soit à la BCD de mon école primaire, au CDI du collège et du lycée, ou encore chez moi, j’avais des livres en permanence.

Plus les années passent plus j’en avais, on m’en achetait à chaque anniversaire, jusqu’au jour où je suis passée sur une liseuse électronique. Ma famille s’est calmée dans les achats de livres et finalement ma petite bibliothèque est restée raisonnable.

A partir du moment où je suis partie vivre chez mon copain, j’ai découvert Bookstagram et ça a été une révélation (bonne puisque je démarrai). Et bien sûr, j’ai recommencé à acheter des livres, à tel point que je prenais la place de mon copain dans la bibliothèque de 16 cases dont 4 ont été remplacées par des tiroirs.

Mon copain aime aussi lire, enfin par période surtout l’été on peut dire. Il a énormément de poches, avec entre autres du Nothomb, du Werber (qu’il adore en passant). Pour ma part, j’avais rapatrié mes livres qui tenaient donc dans une bibliothèque de type Billy.

Malheureusement, pendant quelques mois ces livres sont restés dans un carton puisque je ne pouvais pas me résoudre à en abandonner un seul.

Finalement, je les ai sorti et j’ai fini par les ranger dans le cube, sur 3 rangées pour que tout rentre, mais c’est moche ! Et Bookstagram c’est beaucoup l’apparence.

Malgré tout, cela n’a pas freiné dans mes achats, mon appétit de lectrice est très vorace aha ! Une année pour Noël, mon copain m’a offert trois petites étagères noires qui ne font pas la même taille et qui forment un “escalier”. Et c’est comme ça que j’ai continué à donner libre court à mes achats livresques.

Et je suis arrivée au bout de ces trois étagères rapidement, et même si je me suis dit que je n’allais jamais réussir à trier et à virer des livres, pourtant je l’ai fait. J’ai unhaul beaucoup de livres avec les stories que je voyais sur Bookstagram.

Et à l’approche de notre déménagement dans notre appartement, j’ai tenté de vendre les livres que je ne voulais plus et finalement je m’en suis séparée.

Quelques conseils pour se séparer des livres dont on ne veut plus :

  • Je me pose devant les livres, et je sélectionne les livres qui ne me parlent plus
  • Si je ne relirai pas ces livres, je m’en séparerai
  • Si tu n’arrives pas à vendre les livres, garde les pour un vide grenier
  • Tu peux aussi les donner à des oeuvres caritatives comme les restos du coeur ou la croix rouge
  • Tu peux également les mettre dans des boîtes à livres pour que d’autres lecteurs les lisent (n’oublie pas de laisser un mot dans le livre avec tes impressions)

Aujourd’hui, les livres tiennent une place importante dans ma vie. J’aime partager mes lectures sur les réseaux sociaux, sur ce blog aussi. Parfois il faut se séparer d’anciens livres pour en découvrir des nouveaux.

une signature galaxy miko

Cela peut vous intéresser ?

Laissez un commentaire