Gardiens des Cités Perdues Tome 1

De Miko

Auteur : Shannon Messenger

Edition : Lumen pour les grands formats et PKJ pour les poches.

Genre : Fantastique

4ème de couverture :

Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ? Un premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !


Nous sommes dans un univers parallèle à la Terre que nous connaissons où font parties du paysage les Cités Interdites.

Nous suivons les aventures de Sophie, une jeune fille de 12 ans qui vit chez les humains mais qui ne s’est jamais sentie à sa place. Lorsqu’elle a 5 ans, elle commence à entendre les pensées des gens autour d’elle. Mais un jour , alors qu’elle est au Museum avec sa classe, elle va faire la rencontre de Fitz, un elfe qui va lui apprendre que sa place n’est pas dans le monde des humains dans les Cités Interdites. Elle part alors pour l’autre monde, celui des elfes avec beaucoup de questions en tête.

L’auteur Shannon Messenger nous dépeint un univers fantastique, qui pour l’instant tourne autour des elfes (qui ressemblent à des humains pour les plus jeunes d’entre eux).

Nous apprenons que les Elfes sont végétariens (bah oui, attends comme si manger des arbres c’était meilleur pour la santé…) et que Sophie est vue comme une barbare quand elle ose dire que ça sent le poulet.

Les relations qui tournent autour de Sophie sont très agréables, car chaque personne apporte sa touche dans la relation qui les lie.

Fitz et Sophie auraient pu tourner en relation amoureuse mais je remercie l’auteur de nous tenir en haleine pour ce tome du moins.

On peut se mettre à la place de Sophie notamment quand elle a de lourdes décisions à prendre. Les relations se tissent autour d’elle, elle va en avoir besoin pour toutes les épreuves qu’elle risque de traverser.

Elle va aussi dans une école qui regroupe que des prodiges, elle intègre le niveau 2 mais doit cacher à ses amis qu’elle détient des pouvoirs très puissants de Télépathie.

J’espère tout de même qu’on verra plus les relations avec Keefe, Biana, Dex (Deeznee) mais surtout avec le médecin Elwin qu’on ne manquera pas de voir pendant toutes ses aventures.

Et puis concernant la relation qu’elle a avec ses tuteurs, je les trouve très courageux d’accueillir Sophie au vu des événements qu’ils ont subi.

Je passe à une phase un peu plus négative mais pas tant que ça.

Après à certains moments, Sophie ressemble à Tara Duncan. Dans le sens où elle a des pouvoirs importants, qu’elle est blonde, qu’elle est tout le temps en danger. Mais surtout pour le bestiaire fantastique du Sanctuaire et du jardin de ses tuteurs. C’est une écriture qui vise vraiment la jeunesse. Attention je ne dénigre ni Tara Duncan (jamaiiiiiis Sophie Audouin Mamikonian est ma déesse) ni Sophie Foster. Je dis juste qu’il y a des similitudes dans ces deux personnages.

Je vais lire le Tome 2 pour me faire une idée parce que dans une saga ce n’est pas avec le premier tome que l’on peut juger de la qualité d’une histoire.

[penci_review]

Cela peut vous intéresser ?

Laissez un commentaire