Everless

De Miko

Auteur : Sara Holland

Genre :  Dystopie

Maison d’édition : Bayard

Le temps est précieux, encore plus quand il est dans l’essence de notre vie. Julie vit avec son père dans la misère, et pour réussir à dissoudre ses dettes il consulte un extracteur de temps. Tout se paye avec le temps. Julie se fait engager en tant que domestique à Everless, la résidence des Gerling, la famille la plus puissante du Royaume. 

Les célébrations des noces de Roan Gerling avec la fille adoptive de la reine se préparent. 

Après un accident dans le passé, Julie et son père ont dû s’enfuir. Et celui ci lui a toujours interdit de revenir à Everless. 


Julie : Héroïne principale de ce roman, on la perçoit comme une fille déterminée et travailleuse. Elle cherche à faire de son mieux pour aider sa famille. Elle est parfois têtue et on ne manque pas de lever les yeux au ciel lorsqu’elle fonce tête baissée. 

Roan : Fils cadet des Gerling, il va épouser Ina mais semble montrer un intéret pour Julie. Ils se connaissent depuis l’enfance. Il est gentil et attentionné. 

Liam : Fils ainé des Gerling, ami d’enfance de Julie. C’est lui qui a forcé Julie et son père de s’enfuir d’Everless. Il est colérique voir renfermé. Difficile de se faire un avis sur lui. 

Ina Gold : Fille adoptive de la reine, elle va épouser Roan. Elle est gentille et devient rapidement amie avec Julie. Elle est souvent avec Caro et la Reine. 

Caro : Femme de compagnie de la Reine et d’Ina. Elle prépare et tient compagnie. Elle devient également amie avec Julie. Parfois, elle semble différente de ce qu’elle parait. 

Ce premier tome est vraiment très réussi, il pose le contexte et l’univers, les personnages, ce qui est vraiment agréable parce qu’on comprend l’univers. On retrouve également pas mal de scènes d’actions mais également des trahisons, ceci dit je pensais que cette lecture allait être lisse avec un triangle amoureux et plutôt ennuyeuse, mais finalement j’ai été agréablement surprise. 

Le sang me semblait vu et revu, mais l’auteure l’a mis au centre d’une mythologie originale, ce qui apporte beaucoup à l’histoire. Ici il s’agit du temps. Le sang est frappé pour devenir de la monnaie pour servir à payer le loyer et autres tâches courantes, mais parfois certaines personnes ne le transforment pas et l’ingèrent pour accroître leur vie, et bien évidemment ici il y a des classes sociales et ce sont souvent les plus riches qui s’abreuvent et prolongent leur vie. 

Je dois bien avouer que cette dystopie me plait bien de par son originalité dans son scénario. 

Les personnages ont une bonne dynamique, notamment l’héroïne principale qui fait de son mieux pour subvenir aux besoins de sa famille et ce, par tous les moyens, ce qui lui vaut d’être têtue, cela m’a agacé par moments mais c’est explicable pour son jeune âge. Elle a toutefois une palette caractérielle qui la sert bien comme le fait qu’elle soit déterminée dans tout ce qu’elle entreprend, c’est un véritable caméléon. 

Pour finir, j’attends la suite des aventures de Julie, parce que nous apprenons énormément de choses dans ce premier tome. 

[penci_review]

Signature_miko_2

Cela peut vous intéresser ?

Laissez un commentaire