Cogito

De Miko
cogito_chronique_galaxymiko


Auteur : Victor Dixen

Editeur : Collection R

Genre : Science Fiction  

Un don du ciel… 
Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en génie.
…ou un pacte avec le diable ? 
Pour les vacances de printemps, Roxane s’envole pour les îles Fortunées, un archipel tropical futuriste entièrement dédié au cyber-bachotage. Mais cette méthode expérimentale qui utilise l’intelligence artificielle pour ” améliorer ” la substance même de l’esprit humain est-elle vraiment sûre ? En offrant son cerveau à la science, Roxane a-t-elle vendu son âme au diable ?
Demain, l’intelligence artificielle envahira toutes les strates de la société.
L’ultime frontière sera notre cerveau.


Pour cette partie, je ne me suis pas attardée sur beaucoup de personnages. J’ai parlé de deux boursiers.

Roxane Le Gall : Héroïne principale, elle est fille d’auxiliaires mais surtout en difficulté scolaire et dans sa vie. La perte de sa maman l’a rendue mauvaise et triste.

Elle sait se montrer courageuse mais surtout leader dans certaines situations. Elle est également solitaire, elle a tout de même peur du rejet de par sa particularité oculaire.

Faune : Jeune homme issu de la Zone Franche, où la technologie a disparu de leur mode de vie. Il est un ami exemplaire pour Roxane. Il semble introverti mais se dévoile une fois en confiance.

Quand j’entends un nouveau roman de Victor Dixen, qui plus est de la science fiction, alors là je fonce directement !

Un monde où les robots ont remplacé le travail des hommes, Roxane est à la veille de passer son BAC (Brevet d’Accès aux Corporations). Ne souhaitant pas finir comme son père agent auxiliaire, elle s’assure une chance de réussir en postulant à un stage particulier de programmation neuronale auprès de la corporation Noosynth.

Sur le prospectus, le stage semble idéal mais en réalité ?

Je dois avouer que ce livre m’a fait réfléchir en dehors du fait que ce livre a beaucoup fait parler de lui.

On reconnait bien la plume de Victor, que je connais à travers la saga Phobos.

Nous sommes un peu dans un roman d’anticipation avec l’automatisation du travail mais aussi avec l’Intelligence Artificielle qui fait partie du quotidien des humains. En remplaçant les humains par des robots, il y a là un taux de chômage incroyable.

Effectivement, la technologie a surpassé les hommes. Roxane est perdue entre ses relations désastreuses avec sa famille, et c’est ainsi que Noosynth la contacte pour faire ce stage de Science Infuse. Les sélections passées, elle se retrouve parmi 29 autres adolescents sur les Îles Fortunées dans un magnifique paysage où elle ne se sent pas à l’aise parmi les plus riches.

Une fois sur l’Île Descartes, le stage commence avec l’injection des Nanobots et la nuit OmnIA se charge de diffuser les informations pour acquérir des connaissances : comme mémoriser toute une langue en une nuit. Roxane se retrouve sur cette île, entourée par des robots et parfois plus vrai que nature, ce qui induit souvent en erreur.

Passons à mon avis plus personnel, Victor Dixen a une plume très reconnaissable mais surtout on sent que c’est un travail de recherches vraiment intense. On trouve des easter egg sur Phobos et ça fait plaisir d’en parler même brièvement.

Cependant, on sent que Victor tient à ses scénarios un peu catastrophes, ici ce sont les hommes face à la rébellion des robots (on sait déjà comment ça va tourner !).

Mais l’auteur ne reste pas cantonner à ce scénario, il va réfléchir et nous montrer son cheminement de pensées afin de nous amener à comprendre (même si on ne sait pas trop où on va encore…).

L’Intelligence Artificielle semble offrir des belles promesses en prenant doucement le pas sur nos vies et nos sociétés. Ce que Victor démontre au travers de ses personnages, c’est que le fait d’avoir accès à autant de choses peut faire réfléchir mais cela montre également que les sentiments sont malgré tout pris en compte. On connait tous l’adage “Réfléchir avant d’agir”. Personnellement, si une IA me propose un don comme être douée dans l’organisation de sa vie ou encore lire et écrire vite, je dirais que ce n’est pas humain (même si je félicite et j’envie les personnes qui y arrivent sans programmation aisément…)

Concernant la construction de l’histoire, je ne vais pas me cacher d’avoir pensé que les 300 premières pages étaient longues, mais en même temps, le décor et également les réflexions menées étaient complexes.

Ici, j’ai ressenti le clivage entre les gens riches (qui ont payé pour être admis dans ce stage) et les boursiers (souvent assimilés à des cas sociaux malgré eux).

Les schémas qui accompagnent les explications scientifiques sont essentiels pour comprendre et imaginer. Une fois passées ces 300 pages, l’intrigue se resserre et on comprend enfin les cheminements de Victor Dixen. C’est un véritable page turner et on reste scotchés à ce livre jusqu’à la fin.

Cette lecture m’aura fait cogiter sur le monde d’aujourd’hui, mais aussi celui de demain.

Je me sens angoissée à l’idée que les robots prennent le pouvoir sur l’humanité

En regardant autour de moi, je constate que les robots remplacent petit à petit les humains : comme les robots ménagers entre autres. Parfois, je pense que la science fiction va dépasser la réalité. La création d’androïdes, Sophia le premier robot humanoïde au monde à avoir les mêmes droits que nous humains.

J’espère que nous ne nous retrouverons pas comme dans les romans de SciFi (I Robot…) ou les films (Terminator).

En tout cas, j’ai passé un super moment en lisant ce livre. Merci Victor Dixen de proposer des romans qui font réfléchir sur le monde d’aujourd’hui.

Signature_miko_2

Cela peut vous intéresser ?

Laissez un commentaire